Le Cabinet de Maître Emmanuelle BILLION-PORTE est situé en plein centre-ville de Montpellier où elle exerce sa profession d’avocat principalement en droit familial : divorce amiable ou contentieux, séparation, prestation compensatoire, garde alternée, pension alimentaire, liquidation régime matrimonial, adoption, changement de nom ou de prénom…

Le Cabinet BILLION-PORTE intervient également en droit civil  (responsabilité civile, vices cachés…) et en droit des successions : contestation d’un testament olographe, dons manuels, assurance-vie…

Coordonnées

Droit civil

Avocat d’expérience à MONTPELLIER, Me BILLION-PORTE vous représente dans les différents litiges contractuels (annulation de contrat, vices cachés, dommages-intérêts, créances civiles…) et les dossiers en responsabilité civile.

En savoir plus

Droit de la famille

Me BILLION-PORTE, avocat sérieux et expérimenté, intervient depuis de nombreuses années dans les litiges familiaux : divorce amiable et contentieux, séparation concubins, résidence enfants, pension alimentaire, partage des biens, prestation compensatoire…

En savoir plus

Les successions

En cas de conflits pour le partage d’une succession (contestation validité testament, dons manuels, assurances-vie, recel…) , Me BILLION-PORTE saura utilement vous conseiller au mieux de vos intérêts et vous représenter devant les tribunaux.

En savoir plus

Consulter pour un divorce, ce n’est pas forcément engager une procédure de divorce !

Il n’existe pas seulement une façon unique de divorcer, la loi définit en réalité quatre cas de divorces distincts.

1°) Le divorce par consentement mutuel : Dans ce cas, les époux sont d’accords sur le principe du divorce ainsi que ses conséquences. C’est le cas de divorce le plus simple et le plus courant. Les époux signeront une convention dans laquelle ils organiseront les effets du divorce comme la garde des enfants, l’organisation du paiement des impôts de l’année en cours ou encore le sort de l’ancien domicile conjugal.

2°) Le divorce accepté : Les époux sont en accord sur le principe du divorce mais pas sur les effets de ce dernier.

3°) Le divorce pour altération définitive du lien conjugal : Ce divorce est demandé unilatéralement par un des deux époux qui veut reprendre sa liberté dès lors qu’il y a eu une séparation de fait d’au moins deux ans.

4°) Le divorce pour faute : Il s’agit ici de sanctionner le comportement intolérable du conjoint. C’est un divorce qui est formulé par un des époux qui reproche à son conjoint des fautes rendant intolérables le maintien de la vie commune.